Cet article fait partie de la série Débuter en photographie
Temps de lecture : 8 minutes

La semaine dernière, dans mon article « Comprendre les modes de prise de vue de votre appareil photo pour sortir du tout automatique », nous avons vu à quoi servaient les différents modes de votre appareil photo.

Un petit rappel rapide avant de continuer sur le sujet : Parmi tous les modes disponibles sur votre appareil photo, trois sont à privilégier. Les modes marqués « A » (ou Av), « S » (ou Tv) et M. Ces trois modes vous permettront de répondre à toutes les situations que vous rencontrerez.

Lorsque vous utilisez le mode « A » (A = Aperture = Ouverture), c’est vous qui choisissez l’ouverture que vous allez utiliser, et l’appareil photo détermine automatiquement la vitesse d’obturation pour que votre photo soit correctement exposée.

En mode « S » (S = Speed = Vitesse), vous réglez la vitesse d’obturation, et l’appareil en déduit l’ouverture pour obtenir une photo correctement exposée.

Et enfin, en mode « M » (M = Manuel), c’est vous qui réglez à la fois l’ouverture et la vitesse d’obturation que vous désirez.

Comme vous pouvez le voir, la théorie n’est pas très compliquée. Mais quand on débute, on a du mal à comprendre la différence qu’il y a entre ces différents modes. Surtout entre le mode A et le mode S. Après tout, dans les deux cas l’appareil photo va nous sortir une photo correctement exposée, alors pourquoi s’embêter ?

Tout simplement parce que l’exposition ne fait pas tout.

Il n’y a pas que l’exposition qui fait une photo

Regardez ces deux photos :

Cap de Creux, Espagne

Toutes les deux sont correctement exposées. Ce qui change, c’est la profondeur de champ. Dans la première photo, tous les plans sont nets. Dans la seconde photo, pour mettre en valeur les fleurs au premier plan, j’ai décidé d’utiliser une plus faible profondeur de champ. Du coup, le premier plan est bien net, alors que tout l’arrière plan est flou.

Et pour jouer sur la profondeur de champ, comment on fait ? On modifie l’ouverture ! Relisez cet article si ce n’est pas clair pour vous : Comprendre l’ouverture en photographie. Pour la première photo, j’ai une ouverture de f/18 alors que pour la seconde, mon ouverture était réglée à f/2,8.

L’ouverture permet de jouer sur la profondeur de champ. La vitesse d’obturation permet de jouer sur le rendu des mouvements et le flou (Relisez cet article si besoin : Comprendre la vitesse d’obturation en photographie).

Et vous commencez maintenant à comprendre. Le choix des modes et les réglages que l’on choisit ne sont pas que des choix techniques. Ils participent à la création artistique. Et c’est bien pour cette raison que je vous répète qu’il faut apprendre à sortir du tout automatique. Si vous voulez vous amuser et créer, vous devez maitriser votre appareil photo, sans passer par le mode auto.

C’est en fonction de l’effet artistique que l’on veut utiliser sur une photo qu’on va changer de mode de prise de vue. Et voici comment :

En pratique, comment ça fonctionne

Lorsque vous arrivez devant une scène que vous voulez photographier, voici ce qu’il doit se passer dans votre tête :

1 – Quel est mon sujet, et comment je veux le photographier

Le sujet de votre photo est la chose la plus importante, et vous devez absolument, avant chaque photo, prendre quelques instants pour réfléchir à la façon dont vous voulez présenter votre sujet sur votre photo. Au début, il vous faudra quelques secondes voir minutes. Puis, avec l’expérience, ça deviendra un reflex. Vous saurez presque instinctivement ce que vous voulez retranscrire. Posez-vous notamment ces questions :

  • Est-ce que mon sujet bouge ou non ? Et si il bouge, est-ce que je veux que ce mouvement soit visible sur ma photo ou au contraire figé ?
  • Est-ce que je veux que tous les plans de ma photo soient biens nets, ou au contraire est ce que je préfère que mon sujet se détache devant un arrière plan flou ?
  • Y-a-t-il beaucoup de lumière qui illumine ma scène, ou au contraire, est-ce que c’est plutôt sombre ?

Une fois que vous avez réfléchi à tout ça, on s’attaque aux réglages.

2 – Régler la sensibilité ISO

En fonction de la quantité de lumière qui éclaire votre sujet, vous allez commencer par régler la sensibilité ISO de votre boitier. Moins il y a de lumière, plus la valeur sera importante. Si il y a beaucoup de lumière, réglez sur 100 ISO (en pleine journée et en plein soleil par exemple). Si le temps est nuageux, montez à 200 ou 400. Si vous êtes dans une ruelle étroite et sombre, montez à 800, etc.

Vous verrez avec l’expérience que le réglage des ISO n’est pas aussi simple que ça, mais partez là dessus pour commencer. Et pour approfondir le sujet, vous pouvez relire cet article : Comprendre la sensibilité ISO en photographie.

3 – Choisir le mode de prise de vue

En fonction des observations que vous avez fait à propos de votre sujet il y a quelques instants, vous allez pouvoir choisir le mode de prise de vue le plus approprié pour prendre votre photo. Je reviens là-dessus en détail dans quelques instants.

4 – Régler son paramètre principal

Une fois que vous avez choisi le mode, vous réglez le paramètre principal. En mode A, vous réglez l’ouverture que vous voulez. En mode S, vous réglez la vitesse d’obturation. Et en mode M, vous réglez les deux.

5 – Prendre la photo et corriger si besoin

Enfin, vous composez, vous faites votre mise au point, si vous êtes en mode A ou S, votre appareil se charge de l’exposition, et vous déclenchez.

Prenez ensuite quelques instants pour vérifier que votre photo corresponde bien à ce que vous vouliez. Si ce n’est pas le cas, regardez les paramètres que vous aviez (ISO, Vitesse d’obturation et ouverture), essayez de comprendre ce qui ne va pas, et adaptez vos paramètres pour prendre une nouvelle photo. Et si vous devez prendre 25 photos avant d’arriver à quelque chose de correct, ce n’est pas grave. Ne vous découragez pas. Vous devez apprendre. Avec le temps, ça deviendra un reflex, mis il faut s’entrainer, et prendre pas mal de photos pour cela.

Autre chose, il vous arrivera très souvent de prendre des photos complètement floues. Pensez à vérifier, et ce quelque soit le mode, que votre vitesse d’obturation n’est pas trop lente. En dessous de 1/60eme de seconde environ, il faut utiliser un trépied. Donc si vous n’en avez pas à disposition, augmentez la sensibilité ISO.

Quand utiliser le mode A (ou Av)

Le mode « A » est celui que j’utilise le plus souvent quand je prends des photos.

Dans ce mode, vous décidez de l’ouverture que votre appareil photo utilisera, et lui il déterminera automatiquement la bonne vitesse d’obturation pour que votre photo soit correctement exposée.

L’ouverture à deux actions sur vos photos. L’une plutôt technique : elle fait varier la quantité de lumière qui touche votre capteur. L’autre plutôt artistique : Elle influence la profondeur de champ.

Dès que vous allez vouloir contrôler la profondeur de champ sur l’une de vos photos, vous allez donc choisir ce mode de prise de vue.

Par exemple, si vous voulez photographier une personne devant un arrière plan qui n’est pas très joli, vous allez choisir ce mode puis régler une grande ouverture, ce qui va vous donner une faible profondeur de champ. Votre sujet sera net, et l’arrière plan sera complètement flou.

Si vous êtes devant un paysage, et que vous voulez que tous les plans de votre photo soient nets, là encore, vous allez choisir le mode A, et opter pour une faible ouverture, ce qui vous donnera une grande profondeur de champ.

Vous avez pu voir sur le photos un peu plus haut l’effet qu’avait l’ouverture sur la profondeur de champ.

Quand utiliser le mode S (ou Tv)

En mode S, vous avez le contrôle de la vitesse d’obturation. Vous allez donc privilégier ce mode dès qu’un mouvement sera le centre d’intérêt de votre photo.

Si vous voulez figer le mouvement d’une voiture par exemple, pour qu’elle apparaisse parfaitement nette sur votre photo, vous allez choisir une vitesse d’obturation très rapide.

Si vous voulez au contraire une pose longue, pour que le mouvement se transforme en flou, vous allez régler une vitesse plutôt lente. Et dans ce cas, bien souvent il vous faudra un trépied, pour éviter que les mouvements de votre corps ne rendent la photo entièrement floue.

Voici deux exemples de photos prises en mode « S » et avec des vitesses d’obturations différentes :

Sur la première photo, j’ai utilisé une vitesse rapide : 1/640s. Le vélo qui se déplaçait apparait figé sur la photo. Seule la roue avant qui tourne beaucoup plus vite apparait comme floue.

Sur la seconde photo, j’ai au contraire voulu utiliser une vitesse lente pour photographier cette grande roue : 5 secondes.

Quand utiliser le mode M

Le mode M est moins rapide à régler que les modes A ou S, car vous avez deux paramètres à régler, et que l’appareil photo ne vous aide pas automatiquement à trouver la bonne exposition.

On a donc tendance à l’utiliser moins souvent. Pourtant ce mode est très utile, et ce dans trois cas principaux :

  1. Si vous débutez, vous forcer pendant quelques temps à utiliser exclusivement le mode manuel vous permettra de bien assimiler et comprendre le triangle d’exposition, et comment l’exploiter dans vos photos.
  2. Si votre appareil a du mal ou ne peut pas déterminer la bonne exposition pour une photo, dans le cas par exemple ou votre sujet n’apparait que quelques dixièmes de secondes devant vous, ou si les conditions de lumières sont difficiles pour la mesure d’exposition.
  3. Si vous devez être sur de garder les mêmes réglages sur une série de photos. Seul le mode manuel vous permettra d’être certain que vos réglages ne changent pas du tout entre plusieurs photos.

Il va vous falloir un peu de temps avant de bien comprendre comment choisir le bon mode de prise de vue, mais gardez bien à l’esprit deux choses :

  1. Le plus important est votre sujet, et c’est lui, selon la façon dont vous voulez le photographier, qui va vous dicter quel mode choisir
  2. L’utilisation des modes A, S et M vont vous permettre d’obtenir des photos beaucoup plus réussies qu’en mode automatique. L’apprentissage prend un peu de temps, mais ça vaut le coup. Entrainez-vous. Ne vous découragez pas. Tout le monde est passé par là : c’est difficile au début, on a l’impression de ne rien comprendre, d’être plus bête que les autres photographes. Mais vous allez y arriver. Il suffit de vous entrainer, et de ne plus jamais utiliser le mode auto.

Pour la suite, je vous prépare un article dans lequel on discutera de comment on utilise de manière très pratique les différents modes. Si ce n’est pas fait, pensez à vous abonner à la newsletter pour ne pas le rater.

Cet article fait partie de la série Débuter en photographieArticle précédent : Comprendre les modes de prise de vue de votre appareil photo pour sortir du tout automatiqueArticle suivant : Le mode priorité ouverture : Comment bien l’utiliser pour réussir vos photos

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.