Tu n’es pas ce que tu possèdes — Le Manuel d’Épictète – Chapitre 6

Ne sois pas fier d’une possession ou d’un accomplissement qui ne te sois pas propre. Si un cheval disait « Je suis beau », sa fierté serait excusable. Mais si tu te vantes en disant « J’ai un beau cheval », tu t’enorgueillis d’un atout qui ne t’appartient pas.

Alors, qu’est-ce qui t’appartient ? L’usage intelligent de tes pensées. Lorsque tu vis et pense en harmonie avec la nature — c’est à dire que tu utilises ta raison — tu peux t’en enorgueillir, car alors tu t’enorgueillis d’un bien qui est à toi.

(Le Manuel d’Épictète est un guide qui résume l’enseignement du philosophe stoïcien Épictète. Depuis que je l’ai découvert il y a quelques années, Le Manuel m’a beaucoup aidé et continue à le faire. Je suis certain que beaucoup de mes lecteurs pourraient profiter de ces enseignements, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de publier régulièrement des chapitres de cet ouvrage. A tout moment, vous pouvez retrouver les chapitres déjà publiés sur la page suivante : Le Manuel d’Épictète)

Copy link
Powered by Social Snap