Décide de qui tu veux être et sois cette personne en public comme en privé – Le Manuel d’Épictète – Chapitre 33

Décide de la personne que tu veux être, et sois cette personne aussi bien en public qu’en privé.

Sois le plus souvent silencieux. Ne parle que quand c’est nécessaire, et sois aussi bref que possible. Lors de conversations, évite de parler de banalités : le sport, les célébrités, ce que tu manges, tes sorties et toutes ces conversations courantes. Et surtout, refuse de participer aux commérages — en critiquant, en glorifiant ou en comparant d’autres personnes. Avec des amis, montre l’exemple et, si tu le peux, ramène la conversation à des sujets intéressants ; avec des étrangers, reste silencieux.

Ne ris pas trop fort, ni sans une bonne raison.

Evite autant que possible de changer d’opinion en fonction des personnes que tu fréquentes.

Evite de fréquenter les personnes qui te tirent vers le bas. Si tu n’as pas le choix — par exemple si tu es invité par un ami à un diner auquel participent des personnes qui ne partagent pas tes standards — fais attention de ne pas t’abaisser à leur niveau ; car si ton voisin se salit, tu ne peux pas te frotter à lui sans nécessairement te salir — même si tu es parfaitement propre.

En ce qui concerne ton corps, contente-toi de ce qui est nécessaire en matière de nourriture, de boisson, de vêtements, de logement, de confort et de décoration. Évite tout ce qui a trait au luxe, ainsi que tout comportement ostentatoire.

Concernant le sexe, limite-toi aux relations qui te sont permises. Mais ne soit pas sévère et ne juge pas ceux qui agissent autrement, et ne te vante pas non plus d’avoir une morale supérieure.

Si on t’informe que quelqu’un t’a insulté ou critiqué, réponds simplement : « Il ne doit pas être au courant de mes autres défauts, sinon il en aurait parlé aussi ».

Il n’y a aucune raison d’aller régulièrement voir des matchs ou d’autres divertissements. Mais si l’occasion le requiert, évite de prendre partie pour tel participant ou pour telle équipe. Espère simplement que ce qui doit arriver arrive, et que le meilleur gagne. Ainsi, tu ne seras pas déçu. Abstiens-toi de crier, de te moquer, ou de trop t’émouvoir. Et une fois l’évènement terminé, inutile de continuer d’en parler.

Lorsque tu participes à un évènement, sois un bon invité : poli, réservé, mais sans être désagréable.

Quand tu dois rencontrer quelqu’un, surtout quelqu’un d’important, imagine ce qu’aurait fait un personnage que tu admires s’il était à ta place. Ainsi tu sauras comment te comporter et affronter n’importe quelle situation.

Avant d’aller à un rendez-vous, imagine le pire : qu’il n’y aura personne, qu’on ne t’ouvrira pas la porte, que la personne en face n’aura rien à faire de toi, que tu n’obtiendras pas ce que tu veux. Si, malgré tout cela, ton devoir est de t’y rendre, alors vas-y. Et ne dis jamais : « Ça n’en valait pas la peine ».

Lors de conversations, évite de trop parler de tes aventures ou de tes mésaventures. Ce n’est pas parce que tu adores parler de tes exploits que les autres adorent les entendre.

Évite de chercher absolument à être drôle. C’est le meilleur moyen de tomber dans la vulgarité, et cela risque de te faire baisser dans l’estime de tes amis.

Et évite également tout propos obscène ou vulgaire.

(Le Manuel d’Épictète est un guide qui résume l’enseignement du philosophe stoïcien Épictète. Depuis que je l’ai découvert il y a quelques années, Le Manuel m’a beaucoup aidé et continue à le faire. Je suis certain que beaucoup de mes lecteurs pourraient profiter de ces enseignements, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de publier ma propre adaptation en français moderne — plus simple et plus facile à comprendre que ce qu’on trouve dans les autres versions. Vous pouvez retrouver les chapitres déjà publiés sur le blog ici : Le Manuel d’Épictète mais aussi acheter le livre que j’ai publié en version papier ici : https://boutique.nicolascroce.com/products/manuel-epictete)

Copy link
Powered by Social Snap