Le problème n’est pas ce qui t’arrive, mais la façon dont tu le vois — Le Manuel d’Épictète – Chapitre 5

Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses en elles-mêmes, mais les jugements qu’ils portent sur ces choses là. Même la mort en elle-même n’est pas à craindre, sinon elle aurait effrayé Socrates. Ce n’est pas de la mort dont il faut avoir peur, mais du jugement que nous lui portons en la considérant comme effrayante.

Lorsque tu es frustré, en colère ou malheureux, ne blâme personne d’autre que toi — ou plus exactement ta façon de juger ce qui t’arrive.

Les gens qui ignorent la philosophie accusent les autres d’être la cause de leurs propres malheurs. S’en prendre à soi-même est un signe de progrès. Les sages ne blâment personne — ni les autres, ni eux-même.

(Le Manuel d’Épictète est un guide qui résume l’enseignement du philosophe stoïcien Épictète. Depuis que je l’ai découvert il y a quelques années, Le Manuel m’a beaucoup aidé et continue à le faire. Je suis certain que beaucoup de mes lecteurs pourraient profiter de ces enseignements, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de publier régulièrement des chapitres de cet ouvrage. A tout moment, vous pouvez retrouver les chapitres déjà publiés sur la page suivante : Le Manuel d’Épictète)