Temps de lecture : 6 minutes

En 2009, je suis parti en voyage en Suède. Sur place, j’ai été émerveillé par les paysages, les couleurs, la lumière et l’ambiance qui se dégageait de cette ville.

A mon retour en France, la déception à été immense : mes photos ne reflétaient pas du tout ce que j’avais vu là-bas. Les couleurs étaient ternes. On ne ressentait pas l’ambiance. Beaucoup de mes photos étaient floues à cause de la faible lumière. Bref, une catastrophe !

Mais plutôt que de baisser les bras, cet échec m’a au contraire encouragé à me mettre sérieusement à la photo.

Comme tout le monde ou presque, quand j’ai décidé d’apprendre la photo j’ai commencé par m’acheter un nouvel appareil photo. Le résultat sur mes photos a été assez surprenant pour moi à l’époque : ça n’a rien changé…

Aujourd’hui je le sais : ce n’est pas le matériel qui fait le photographe. Un appareil haut de gamme ne permettra jamais à un débutant de prendre de belles photos. Et un appareil d’entrée de gamme suffira largement à un photographe expérimenté pour prendre de très belles photos.

[bctt tweet=”Un appareil haut de gamme ne permettra jamais à un débutant de prendre de belles photos”]

Pour progresser en photographie, il faut pratiquer. Il faut s’entraîner. Il faut rater des photos. Il faut comprendre pourquoi on a raté une photo et essayer de la refaire en mieux. Apprendre la photo prend du temps et il n’y a pas de raccourci.

Il n’y a pas de raccourci… A moins que…

Au cours de ma progression, j’ai découvert quelque chose qui m’a fait faire un énorme bond en avant. En quelques semaines mes photos ont vraiment été transformées.

Je me souviens, c’était l’hiver. Il faisait froid cette année là et il pleuvait beaucoup. Pas vraiment le moment le plus motivant pour sortir prendre des photos ! En quelques semaines mes photos se sont améliorées. Pourtant je ne suis presque pas sorti de chez moi pour prendre des photos. Je suis resté bien au chaud. Devant mon ordinateur.

Pendant ces quelques semaines, j’ai découvert et appris à utiliser Lightroom. C’est ce logiciel qui m’a permis de faire un réel bond en avant. Non seulement la qualité de mes photos s’est largement améliorée. Mais en plus, à partir du moment ou j’ai su utiliser Lightroom, j’ai commencé à être beaucoup plus efficace pour sélectionner, retoucher et classer mes photos. Je gagnais beaucoup de temps. En passant moins de temps devant mon ordinateur, j’avais plus de temps pour sortir prendre des photos. Ce qui m’a permis de progresser encore plus vite !

Attention, je ne vous dis pas que Lightroom est capable de transformer une photo ratée en une photo réussie. Si votre photo est complètement floue, que vous avez raté la mise au point, ou que vous avez complètement raté l’exposition, Lightroom ne pourra rien pour vous. Votre photo est définitivement ratée. Lightroom est juste capable d’améliorer — parfois spectaculairement — une photo.

Lightroom ne vous permettra jamais de rattraper une photo ratée.

Bien souvent, il suffit de très peu de travail dans Lightroom pour transformer vos photos. La preuve en images.

Voici une photo que j’ai prise dans un hôtel de Bilbao, telle qu’elle était à la sortie de mon appareil photo :

Voici maintenant le résultat après quelques ajustements dans Lightroom :

Vous le voyez, ça n’a plus rien à voir. La photo originale était réussie : le cadrage était correct, la mise au point était bonne, mais la photo n’était pas fantastique.

Après un rapide passage dans Lightroom, la photo est beaucoup plus percutante. Elle est bien meilleure. Et quand je dis que le passage dans Lightroom a été rapide, ce n’est pas pour rien. En tout et pour tout, j’ai cliqué sur un bouton et déplacé 4 curseurs :

Et c’est tout. Je n’ai rien fait d’autre. Ça m’a pris 30 secondes pas plus. 30 secondes, sans bouger de mon bureau et ma photo a été transformée.

Voici un autre exemple : une photo d’une fleur prise dans la pelouse juste devant chez moi, comme elle était à la sortie de mon appareil photo.

Voici maintenant le résultat après un passage sur Lightroom :

Dans ce second exemple, j’ai effectué un peu plus de modifications que dans le premier. J’ai recardé la photo (Comment recadrer et redresser une photo dans Lightroom), j’ai appliqué un virage partiel pour donner un ton orangé aux hautes lumières (Comment effectuer un Virage Partiel dans Lightroom) et j’ai modifié sélectivement certaines couleurs pour que le vert de l’herbe soit moins vert (Réglage sélectif des couleurs dans Lightroom).

Mais encore une fois, vous voyez clairement le changement. La photo une fois passée par Lightroom n’a plus rien à voir avec l’originale.

Sur certaines photos, le résultat avant/après est impressionnant :

A gauche, la photo originale à la sortie de mon appareil photo. A droite, le résultat une fois quelques curseurs déplacés dans Lightroom. Ce n’est plus la même photo !

Je pourrais vous montrer des dizaines d’exemples comme cela, mais je pense que vous réalisez déjà la puissance de ce logiciel. Et surtout l’impact qu’il peut avoir sur le rendu de vos photos. En quelques secondes, sans bouger de chez vous, vous avez le pouvoir de sublimer vos photos. De les rendre encore plus belles. Encore plus percutantes. Encore plus réussies !

Beaucoup de personnes pensent que retoucher une photo équivaut à tricher. Mais ce n’est pas le cas. Le travail de post-production, c’est à dire tout ce qu’on fait dans Lightroom après la prise de vue, fait autant partie du travail du photographe que la prise de vue elle-même. Le but n’est pas de tricher. Le but est de clarifier le message de sa photo.

Avec Lightroom, le but n’est pas de tricher. Le but est de clarifier le message de sa photo.

On peut utiliser Lightroom pour augmenter la mise en avant de son sujet principal. On peut l’utiliser pour renforcer l’ambiance qui se dégage d’une photo. On peut l’utiliser pour corriger certains défauts. Toutes ces modifications ne trompent pas les gens qui regardent nos photos. Elles les aident à mieux comprendre notre message.

Retoucher une photo n’est pas obligatoirement synonyme de tricherie. Beaucoup de personnes font cette association à cause des médias qui publient régulièrement des articles au sujet des effets pervers de l’amaigrissement artificiel des modèles dans la publicité grâce à Photoshop. Mais dans ce cas, on modifie la réalité. C’est un autre débat.

Modifier une photo pour clarifier le message que l’on veut transmettre ou accentuer l’ambiance qui s’en dégage n’est pas une tricherie. Toutes les photos que je publie sont retouchées. Sans exception.

Toutes les photos que je publie sont retouchées. Sans exception.

Je vous ai parlé aujourd’hui des retouches et de la façon dont Lightroom pouvait transformer vos photos, mais ce n’est pas le seul avantage de ce logiciel.

Lightroom peut également vous faire gagner beaucoup de temps. Grâce à lui, vous pourrez passer plus de temps sur le terrain à prendre des photos. Vous progresserez ainsi encore plus vite. Et franchement, être sur le terrain et prendre des photos, c’est ce qu’on préfère, non ?

L’article d’aujourd’hui est déjà assez long, alors j’aborderai ce sujet dans un second article, que je publierai sur le blog dans quelques jours. Pour ne pas le rater, pensez à vous abonner à la newsletter. Vous recevrez cet article directement dans votre boite mail.

En attendant la suite, j’ai une petite question à vous poser : utilisez-vous déjà Lightroom ? Si oui, en quoi vous a-t-il aidé à progresser ? Aujourd’hui, qu’est ce qui vous bloque le plus dans Lightroom ? Dites moi tout ça dans les commentaires, juste en dessous de cet article.

EDIT : La suite est maintenant disponible. A lire ici :

EDIT 2 : J’ai maintenant publié mon livre consacré à Lightroom. Vous pouvez vous le procurer ici : Apprendre Lightroom Classic CC.

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.