Temps de lecture : 7 minutes

C’est aujourd’hui le troisième numéro de #QuestionPhoto !

Vous êtes toujours aussi nombreux à me poser vos questions, et également à lire les réponses, puisque chacun des épisodes précédents de #QuestionPhoto a été vu par plusieurs centaines de personnes dans les quelques heures qui ont suivi leur publication. Merci à tous !

Je vous rappelle que pour poser vos questions, vous avez deux possibilités :

  • Via Twitter, avec le hashtag #QuestionPhoto
  • Sur ma page Facebook, en m’envoyant un message direct

Et voici donc les questions de cette semaine :

Cindy Ni (Facebook) : Au sujet des retouches photos, quels outils doit-on privilégier ?

Lorsque je retouche une photo, je commence toujours par tout ce qui concerne le cadrage de la photo :

  • Je commence par les corrections de l’objectif
  • Ensuite, je vérifie que ma photo est bien droite (horizon horizontal), et si besoin je la redresse.
  • Et enfin, je recadre ma photo si besoin (tu peux lire l’article « Recadrer et redresser une photo dans Lightroom » pour plus d’infos à ce sujet)

Une fois que ma photo est bien cadrée, je m’attaque à la correction des défauts, si il y en a : un bouton sur le visage d’une personne par exemple, ou un détail qui vient gâcher une photo.

J’utilise pour cela l’outil « Suppression des défauts » de Lightroom.

Troisième étape, je m’attaque à l’ambiance générale de la photo : balance des blancs, exposition, contraste, saturation et clarté.

J’applique les réglages que je viens de décrire dans ces trois étapes à toutes mes photos, sans exception, et toujours dans cet ordre là.

Ensuite, pour tous les autres réglages et outils de Lightroom, tout dépend de la photo.

Pour certaines photos, je ne fais rien de plus.

Pour d’autres je peux utiliser presque tous les outils à ma disposition dans Lightroom.

Le plus important, c’est de comprendre pourquoi tu vas utiliser tel ou tel outil.

Lightroom (ou n’importe quel autre logiciel de retouche photo) est là pour t’aider à rendre plus clair le message que tu veux exprimer à travers ta photo. Tu dois donc, avant de te jeter sur les réglages, prendre le temps de réfléchir :

Qu’est ce que je veux mettre en valeur ?

Qu’est ce que je veux atténuer ? (un élément qui brouille le message par exemple).

Et en fonction de ça, tu choisiras tes outils.

Laurent Alibo (Facebook) : Je me lancerai bien dans la photo de studio pour le fun mais j’hésite entre chercher des collaborations ou payer des modèles

Si c’est juste pour le fun, je te conseillerai de choisir la collaboration.

Si par contre tu veux aller plus loin, la stratégie que je te conseillerai est la suivante :

Commence par rechercher des collaborations pour te faire la main.

Une fois que tu es sur de toi, et que tu aimes les photos que tu produit, à ce moment là paye un modèle, un MUA, et un styliste, pour une séance ou deux.

L’idée de cette séance et de te créer un portfolio qui soit vraiment de très bonne qualité.

Les modèles professionnels sont plus performants (en règle générale) que les modèles que tu trouves en collaboration. Et le modèle est le sujet principal de tes photos. Si le modèle n’est pas génial, ou qu’il ne sait pas poser correctement, quelle que soit la qualité de tes photos, elles seront un cran en dessous. Alors pour ton portfolio, met toutes les chances de ton côté, et paye un modèle.

Idem pour le MUA (maquilleurs pour ceux qui ne sont pas habitués au jargon de la photo de mode) et le styliste. Ils sont extrêmement importants, et peuvent transformer le résultat d’une séance photo.

Une fois que tu auras un portfolio qui vaut le détour, tu verras que ce sont les modèles qui te demanderont des collaborations, et surtout, il s’agira des meilleurs modèles, qui seront intéressé par ton travail car ton portfolio leur prouvera que tu as la capacité d’améliorer leur portfolio personnel.

A ce stade là, tu devras être très sélectif dans le choix de tes modèles.

const3169 (Instagram) : Est-ce que vous retouchez toutes vos photos ? Et si oui, quel logiciel utilisez-vous ?

Comme je l’ai expliqué en répondant à la question de Cindy il y a quelques instants, je fais un minimum de retouches sur toutes les photos que je publie, oui.

Et pour cela, j’utilise Lightroom sur mon ordinateur, ou, si je publie directement mes photos prises avec mon iPhone sur Instagram, j’utilise deux applications : VSCO Cam et SnapSeed.

jean-louis CODINA (email) : J’ai tout récemment transféré des photos depuis Lightroom vers Flickr. Je trouve ce temps de transfert excessivement long tronqué de coupures de connexion fréquentes. Qu’en penses tu ?

L’envoi de photos vers Flickr peut être effectivement assez long.

Ce temps dépend du nombre de photos que tu envoies, et de la taille de ces photos.

Le temps de transfert dépend également de ta connexion internet. Il faut savoir qu’avec de l’ADSL, le débit de téléchargement (d’internet vers ton ordinateur) est beaucoup plus important que le débit d’envoi (de ton ordinateur vers internet). L’envoi de photos peut donc être très long.

Si ce temps est vraiment trop long, tu peux décider de réduire la taille ou la qualité des fichiers envoyés sur Flickr.

Tout ceci se paramètre dans la partie « Paramètres de fichier » du gestionnaire de publication de Lightroom. Tu trouveras tous ces détails dans mon article « Comment publier vos photos sur Flickr depuis Lightroom ».

Enfin, en ce qui concerne les coupures, il n’y a pas de raison qu’il y en ai.

Si tu es en WiFi, vérifie que tu n’es pas trop loin de ta borne WiFi ou de ta box internet si c’est elle qui fournit ton réseau WiFi. Le WiFi des box opérateurs n’est pas très performant au niveau de la portée, et selon ou elle est placée, et les objets qu’il y a autour, la portée peut se limiter à une vingtaine de mètres voir moins.

Si tu utilises un câble réseau, là par contre les coupures doivent venir de ton accès internet. Tu peux demander un diagnostic à ton FAI (Fournisseur d’Accès à Internet).

François W (Commentaire sur le blog) : Je cherche à savoir la meilleure option pour l’importation sous LR. J’ai utilisé la version DNG et Copie normale depuis mon Canon. Pour les fichiers importés et convertis en DNG on a bien un ficher .dng. Par contre pour les fichiers importés normalement avec LR, on obtient deux fichiers pour la même image (1 x fichier .CR2 et 1 fichier .xmp). Que me conseillez-vous ?

J’ai déjà répondu à François dans les commentaires de l’article « Comment importer ses photos dans Lightroom », mais je pense que sa question pourra en intéresser plus d’un :

Quand Lightroom traite les fichiers RAW, il enregistre les métadonnées dans un fichier « sidecar » au format .xmp. Ce fichier est très léger. Le fichier .CR2 est ton fichier RAW original.

Le .DNG est un format non compressé standard, contrairement au format RAW, qui lui n’est pas standard, puisque chaque appareil photo a son propre format RAW.

Tu peux lire ces deux articles pour plus d’infos à ce sujet :

Perso, j’utilise le format RAW. Mais de DNG peut être également un bon choix. Entre les deux, difficile de trancher, ça dépend un peu des préférences de chacun.

Jean-Paul Mathivet (Facebook) : Dans Lr si on veut déplacer une photo on peut le faire directement dans LR mais il nous dit ” ceci déplacera le fichier ……..toute modification effectuée avant ce dernier, sera irréversible ” je pense qu’il ne déplace pas le fichier xmp correspondant, si l’on fait la manipe manuellement en déplaçant les 2 fichiers LR ne connait plus le nouveau emplacement il faut le lui redonner. Situation cornélienne ou alors quelque chose m’échappe. En résumé comment déplacer des photos dans LR ?

Le déplacement de photos doit toujours se faire depuis l’interface de Lightroom.

Si tu déplaces tes photos depuis l’explorateur windows (ou le finder sur Mac) Lightroom ne trouvera plus tes photos, et comme tu le dis, tu devras faire une réassociation.

Quand tu déplaces une photo depuis Lightroom par glissé/déposé, toutes les métadonnées et les retouches que tu as faites dans Lightroom seront conservées, et tu pourras continuer à travailler sur tes photos de la même manière qu’avant de les avoir déplacé.

Tu peux lire cet article pour plus d’infos au sujet de la gestion des dossiers dans Lightroom : Comment gérer efficacement vos photos sur votre disque dur avec Lightroom.

Et concernant les fichiers .xmp, Lightroom ne les utilise pas toujours. Par défaut, Lightroom stock les informations concernant les métadonnées et les retouches dans sa bibliothèque. Pour que Lightroom utilise les fichiers .xmp, il faut cocher une option dans les paramètres de Lightroom. Tous les détails dans cet article : Une astuce sur Lightroom qui pourrait vous sauver la mise en cas de problème.

Voila, je clôture ici cet épisode de #QuestionPhoto, et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour le quatrième numéro.

D’ici là, j’attends vos questions, et comme toujours, n’ayez pas peur d’être ridicule : tout le monde a un jour été débutant, et ce sont ceux qui posent le plus de questions qui progressent le plus vite !

Programme Premium

Depuis près de 10 ans, j’aide les gens à s’améliorer, à développer leur créativité et à vivre de leur passion. Aujourd’hui, vous pouvez m’aider à accomplir cette mission et bénéficier d’avantages exceptionnels.

En adhérant au programme Premium, vous pourrez accéder à une communauté en ligne dans laquelle je réponds à vos questions, obtenir des réductions sur les formations, m’aider à améliorer les contenus sur lesquels je travaille et même avoir votre nom ou celui de votre entreprise affiché en dessous des articles publiés sur le blog pour vous remercier de votre soutien.

En savoir plus